CAPUCINE

CAPUCINE

AU FIL DU DANUBE : MOHACQ/ VUKOVAR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MOHACQS (Hongrie) / VUKOVAR (Croatie)

 



La nuit a été excellente, les soucis intestinaux sont oubliés ……………

Ma découverte de Budapest m’a enchantée et Bernard est ravi de la première partie de cette croisière …imprévue !

 

Je suis prête d’assez bonne heure car aujourd’hui la journée vas être un peu spéciale !!!!!!!!!!!

 

Nous sortons de l’espace Schengen… nous arrivons en Croatie .

 

Nous allons prendre notre petit déjeuner vers 8 h 15, nous sommes les derniers ou pas loin

 

 

 

 

 

Le bateau a fait escale à Mohacs en Hongrie où les croisiéristes partant pour l’excursion en Slavonie, province croate viticole bordant le Danube , ont pris un car pour effectuer leur excursion et nous retrouver, ce soir, accosté en Croatie.

 

Mais avant de repartir vers notre escale croate de l’après midi, le MS AROSA fait demi tour et nous voilà à la douane.

 

 

 

 

 

 

 

Je monte sur le Pont Soleil qui après l’orage d’hier soir à Budapest est entrain de sécher sous le soleil qui nous accueille en Croatie .

 

La ville de Mohacs a l’air accueillante , de nombreuses personnes se promènent le long du fleuve avec leur chien , un courageux rameur nous fait voir sa force physique en remontant le Danube qui est très impétueux aujourd’hui, des plaques de béton protègent la ville des montées du fleuve .

 

 

 

 

 

 

Le bateau stoppe devant un bâtiment neuf. Les drapeaux hongrois et croate flottent au vent. Un des membres de l’équipage descend escorté de douaniers, nos papiers d’identité sont consignés dans une mallette que porte cet officier .

 

 

 

 

 

 

Nous prenons des photos mais nous nous faisons rappeler à l’ordre par micro interposé…il est interdit de prendre des photos des postes de douanes !!! C’est OK … on ne veut pas de problème avec les croates qui dans 1 mois environ entreront dans UE, et il faut se demander s’ils ont vraiment envie d’être le 28 ème pays de l’UE ….certainement autant que les derniers arrivants … le principal attrait dans ces arrivées massives … les SUBVENTIONS !!!!!!! Vous aurez compris que pour moi l’Europe …. il y en a raz le bol !!!!!!!!!!!

 

Durant environ 2 h nos papiers sont épluchés par les douaniers, sûrement pas mal de zèle et ce n’est pas terminé.

 

Il faut passer le temps nous discutons avec Roger et Lisa qui ne sont pas partis en excursion.

 

Appel fait par Vanessa «  Les N° des chambres de X à XXXX sont priés de se présenter à la réception » et nous voilà partis. Bernard est le premier … contrôle visuel des passagers … et nous voilà chacun notre tour dévisagé par deux douaniers (1 homme et 1 femme) nous donnons nos nom et prénom, papier d’identité remis par l’officier du bateau aux deux douaniers et là et bien on vous "compare à la photo" !!!!! Nous sommes tous OK …heureusement !!!!

 

 

 

 

 

Après notre contrôle par les douanes nous laissons la Hongrie pour entrer dans les « eaux croates » à droite et les « eaux serbes » à gauche. Et bien,compliqué tout ça !!

 

Vers 12 h 30 nous déjeunons , il fait chaud, très chaud sur les ponts du bateau donc nous préférons le petit air frais de la climatisation du restaurant !!!!

 

 

 

 


 

Bernard décide d’aller faire sa sieste dans le salon . A cette heure là, nos amies brésiliennes sont en excursion donc il sera tranquillement et confortablement installé dans un fauteuil, comme plusieurs autres passagers …. et quelques ronflements troubleront le silence de cet endroit d’où l’on a une superbe vue sur le fleuve .

 

 


 

Capucine elle vas sur le pont …soleil où il règne en maître ! Nous voguons entre ces deux pays qui voilà pas si longtemps se déchiraient ….

 

 

 


 

 

 

Le fleuve est assez large dans cette partie de son cours mais quand les hommes décident de se massacrer rien ne peut les arrêter !!! Quelle tristesse ! Nous passons sous le pont qui a été reconstruit voilà pas si longtemps qui relie la Serbie à son ennemi ….. La Croatie !

 

 

 

 

 

De nombreux villages croates sont construits le long du Danube, nous apercevons de temps en temps des villageois qui nous font signes. Le drapeau croate flotte dans presque toutes les localités .

 

 

 

 



 

Un édifice moderne contraste avec les habitations … c’est une église ! Impressionnante construction !

 

 

 

 

 

 

Le paysage est verdoyant d’un côté comme de l’autre du fleuve mais nous ne voyons aucun villages serbes, c’est plutôt des cabanes en bois servant aux pêcheurs locaux car il y a pas mal de barques, les eaux du Danube semblent poissonneuses .

 

 

 

 

 

 

Le Danube reçoit des affluents du côté serbe et la hauteur et le débit des eaux sont importants.

 

Le buffet de gourmandises a été installé comme d’habitude et bien entendu j’y retrouve mon mari mais il est décidé à descendre car nous arrivons à notre escale en Croatie … VUKOVAR .

 

 

 

 

Je suis certaine que parmi mes lecteurs vous avez tous plus où moins entendu ce nom résonner à vos oreilles lors d’émissions de TV où de radio, vous avez certainement vu dans la presse le nom de ce port important sur le Danube.

 

 

 

 

Du bateau nous voyons des ruines encore debout : une cheminée, un arbre calciné, un monument … tout cela pour entretenir le souvenir !!!!

 

 

 



Le bateau fait sa manœuvre habituelle et nous voilà accoster dans cette ville croate qui renait de « ses cendres » .

 

 
Elle est située à la confluence de la Vuka et du Danube

 

 

. Le fleuve sépare la ville de la Serbie. Sa population est d’environ 31500 habitants. Elle était un port important sur le Danube qui longe sur peu de km la frontière croate . Sa population est composée de 58 % de croates et 32 % de serbes. A l’heure actuelle les 2 communautés se « supportent » mais la tension est souvent très tendue.

 

Pour descendre du bateau il nous faut récupérer nos papiers d’identité et prendre notre carte de débarquement, ce que nous faisons.

J’ai beaucoup lu sur ce conflit qui a embrassé les Balkans et continue toujours à faire des ravages dans certains des pays de l’ex-Yougoslavie. Mais certains noms sont restés dans ma mémoire tels Sarajevo, Mostar, Dubrovnik et donc Vukovar je vais donc faire connaissance avec cette ville martyre !

 

 

 

 

Une fois la passerelle franchie nous traversons un bâtiment « provisoire » avec quelques boutiques d’artisanat, un restaurant et à la sortie un comité d’accueil … beaucoup d’habitants sont en promenade le long du fleuve et l’arrivée des bateaux est sans aucun doute un évenement et une renaissance .

Nous longeons la Vuka et la traversons sur un pont tout fleuri de superbes pétunias violets.

 

 

 

 

Il y a beaucoup de monde car une fête se prépare, un orchestre est entrain de faire des essais de sono, des marchands installent leur stands de boissons, de barbe à papa, de colifichets le long d’une place.

 

 

 

 

 

 

La rue n’est pas refaite et il faut faire attention où l’on mets les pieds. Nous longeons deux très beaux bâtiments l’un fait de verre, il me semble qu’il s’agit de la Mairie et de l’autre lui faisant face et se reflétant dans la structure de verre doit être la poste et des commerces.

 

 

 

Le clocheton est d’une finesse extraordinaire, quelle somme a été nécessaire pour refaire cette merveille …la rue aurait peut-être été plus utile !!! Mais bon c’est dans tous les pays pareil !!! Les commerces enfin ceux qui existent sont fermés… .

 

 

 

 

 Nous continuons notre promenade dans cette ville en reconstruction jusqu’à une des maisons restées en état après les bombardements serbes, des géraniums lui donne un peu de gaité.

 

 

 

 

 

Sur la cheminée d’une autre habitation quelle n’est pas notre surprise de découvrir un nid de cigognes et une magnifique maman cigogne entrain de donner la becquée à ses petits …. Les brésiliennes que nous venons de rencontrer sont très excitées de voir ce bel oiseau … Je ne vous parle pas de leur « caquetage » !!!!!!!

 

Nous décidons de retourner vers le centre de la ville et nous découvrons une autre maison portant les traces de balles .

Les restaurants et les cafés sont bondés. Les habitants revivent mais le souvenirs est là au bout du petit chemin qui longe la rivière , une stèle blanche au bord du Danube et faisant face à l’ennemi , est érigée en mémoire des martyrs de cette ville 

 

 

 

 

En août 1991 la ville a été assiégée par les troupes yougoslaves à majorité serbe. Durant 3 mois les habitants ont vécus confinés dans les caves subissant des bombardements incessants. Mais en novembre , le 18 les forces croates n’en pouvant plus se rendent à l’ennemie et laisse la population subire les tortures de l’assaillant. Cela rappelle certains passages de notre histoire à nous français, les hommes jeunes d’un côtés et les autres avec femmes et enfants de l’autre tout cela dans un stade. On ne reverra jamais les premiers mais le pire si l’on peut dire reste à venir, c’est à l’hôpital pourtant sous la protection depuis le 18 novembre du CICR que 400 personnes  sont sauvées mais le 20 , 264 sont transportés par bus et exécutées tout près de Vukovar à Ovcara malgré les accords signés 2 jours avant et mettant l’hôpital sous protection du CICR. Parmi eux se trouvait un jeune français Jean Michel Nicollier âgé de 25 ans et volontaire auprès des croates que l’on as jamais retrouvé et que l’on appelle « le français de Vukovar » .

 

 

 

 

A ce jour les enfants serbes et croates ne vont pas ensembles à l’école car la cohabitation est plus que difficile et les incidents nombreux . A Ovcava un mémorial est érigé en souvenir de ces martyrs et là, en 2010, les actuels présidents Croate et Serbe se sont fait des pardons mutuels en souhaitant que de tels violences ne se reproduisent pas !!!!!!

 

De nombreuses personnes viennent se recueillir sur ce monument, certaines pleurent et l’émotion m’envahie …. Cela fait 22 ans j’avais 41 ans !!!! Et je me souviens de se massacre !

 

 

 

 

 

Après ce douloureux épisode encore bien visible dans cette ville nous retournons au bateau en découvrant de nouveaux endroits datant de cette guerre …. L’hôtel criblé de balles, les dalles alignées avec des morceaux d’habitation et surtout le château d’eau en briques rouges toujours debout avec le drapeau croate flottant au faite. Le signe visible de loin et particulièrement de Serbie juste en face .

 

 

 

 

 

Sur le chemin de retour nous rencontrons des familles très jeunes avec de tout petits enfants. La vie semble reprendre dans cette ville mais que la vie doit être difficile à Vukovar après de tel drame.

 

Les cars des excursionnistes arrivent, notre ami Louis a fait la réserve de vin, « Il est bon ? «  Baf ! Pas terrible » mais ….. Il en a acheté quand même 12 bouteilles ! Ça fait marcher le commerce !!!!

 

Nous remontons à bord, il est 18 h 15 environ, nous redonnons nos papiers et notre carte … pour moi la visite de ce lieu a été pleine d’émotions.

 

Nous retournons à notre cabine toujours impeccable et une bonne douche nous permet de nous rafraîchir les idées avant le dîner.

 

« Soirée Serbe » ce soir … bizarre nous sommes en Croatie ???? Enfin un menu pas encore trop fait pour mes intestins mais je vais bien trouver quelques « bricoles » à grignoter .

 

 

Nous sommes conviés après le dîner à nous rendre au salon pour assister à un concert de musique locale donné par de jeunes croates. Musique entraînante et agréable a écouter .

 

Le bateau quitte Vukovar vers 23 h et nous regagnons notre cabine. Demain un autre pays et une autre ville nous attendent .

 

 Pour visiter BELGRADE, cliquez ici



13/07/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres