CAPUCINE

CAPUCINE

RUSSIE : MINSK (Biélorussie)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VARSOVIE / MINSK (Biélorussie)

 



Réveil de bonne heure et petit déjeuner assez "speed".

 

Nous avons tous mal dormis car il faisait très chaud dans les chambres et les fenêtres ouvertes sur un grand boulevard pas le top !

 

 

 

 

Bon soyons ++++ et en avant pour franchir le dernier rempart de l'UE : la frontière polonaise ...face au géant de l'Est qu'est la Russie. Je sais nous passons d'abord par la Biélorussie mais bon .... c'est "tout comme" !!!!

Bernard charge les bagages et je me demande ce que certaines personnes peuvent bien transporter dans leurs valises !! 4 valises énormes pour deux personnes ... oui... heureusement que nous sommes que 29 !!!! Mais le conducteur doit tous les matins faire cet exercise de rangement... je l'ai fait et je vous jure que ce n'est pas rien !!!! A quand la limitation de poids comme dans les avions .....

 


 

Christelle est un peu tendue. Elle a de nouveau vérifié tous les papiers clients : passeport, visa, assurance et ceux du bus :liste passagers, assurance pour le bus enfin tout ...

Varsovie n'a pas d'autoroute, mais une rocade en construction crée de nombreux bouchons et en plus nous sommes lundi donc la circulation risque d'être dense.


Aujourd'hui il fait beau et le ciel est très bien dégagé. Nous apercevons la bibliothèque nationale et universitaire avec son style de construction typique des monuments des années soviètiques.

 

 


Varsovie est la capitale de la Pologne et compte 1 706 000 habitants. elle est traversée par la Vistule.

 



 

 

Rapidement nous sortons de la ville. Nous prenons la direction de la Biélorussie. Nous sommes attendus à 12 h 30 pour déjeuner à BREST (oui, comme le notre!!), la ville biélorusse située à 200 kms de Varsovie. Nous devons prendre en charge au restaurant notre guide russe que nous aurons tout le long du circuit.

Dans le bus les voyageurs sont un peu stressés comme le chauffeur et l'accompagnatrice qui nous as signalé que les autorités en douanes n'étaient pas toujours très aimables et parfois un peu pointilleuses.....

 

 

La campagne polonaise se déroule sous nos yeux. le long de la route je remarque des garages automobiles avec des stocks impressionnants de pièces détachées : pare chocs, pneus, jantes, etc...

 

 

 

Et voilà la frontière polonaise ! contrôle de nos passeports, de la liste des passagers et papiers du bus sont effectués rapidement . .... maintenant nous sommes sortis de Pologne de l'UE mais pas encore entrés en Biélorussie .... Il est environ 11 h 30 !

Des panneaux indiquent comme à toute douane "STOP" . Bernard stop le bus juste à ligne, surtout ne pas la dépasser de quelques centimètres, il ne faut pas grand chose pour rendre un douanier "zélé"!!!

 

 


 

Il y a plusieurs bus biélorusses, russes, ukrainiens, des voitures individuelles mais des bus français ....et bien comme d'hab! nous sommes les seuls...même pas un camion !!!

Nous avons la visite d'une charmantes douanière blonde en mini jupe (et ! oui !). Nous lui présentons nos passeports et les visas. Elle prends tout et la voilà partis avec Bernard et Christelle qui nous dit de ne pas descendre du car.

Christelle revient rapidement, un autre fonctionnaire lui fait ouvrir les soutes de bus, choses faite. Les soutes sont toutes grandes ouvertes les bagages à la vue de tous ... pas très rassurés !!
Et voilà nos deux anges gardiens qui reviennent ... Bernard a l'air furieux ... Christelle calme, enfin un calme apparent !!!! avec deux messieurs en uniforme.. fini la mini jupe
Pas de passeport ! Le car est garé a un endroit bien précis indiqué par les biélos et nous "consignés" dans le bus !!!!!

Christelle nous explique que nous, les passagers, pas de soucis, ils ont payé (un mot courant la bas !!) une assurance "complèmentaire" pour chacun d'entre nous, en euros ... SVP ! mais pour le bus et bien il manque un document !!!!!

Christelle demande a avoir un interprète français , faut pas rêver mais nous voilà avec 2 traducteurs ...en anglais ! Bon elle va y arriver !

 


Les pays membres de l'Union douanière (Russie, Biélorussie, Kazakhstan)

Union douanière Russe, Biélorusse et Kazak

 

 

 

Combien de temps ? Impossible de nous le dire !!! C'est que nous avons très chaud car le car ne tourne pas et pas de clim et voilà déjà presque une heure que nous sommes "en consigne" . Négociation des 2 traducteurs pour nous laisser sortir du bus , c'est bon on peut mais pas très loin !

Coups de fils en France à leurs société, au consul de Biélorussie en France que Christelle avait eu avant de partir, enfin branle bas de combat.... le papier un document qui est "obligatoire depuis le 15 juillet et on est le 19, une autorisation du Ministère des transports biélorusse ... Il y en a un ..mais c'est un autre !!!!

On nous redonne nos papiers mais le conducteur "Niet" et il est entrain de se débattre avec une jolie brune en uniforme bleu marine qui a son chef sur le dos et qui est morte de "trouille" car ...et bien elle n'est pas plus au "jus" que notre malheureux conducteur.

On a faim et les restos ne font pas légion dans le coin ... Heureusement dans le bus ils vendent des barres chocolatées, des boissons fraîches et chaudes. Je suis mise à contribution pour donner à chacun d'entre nous un petit package de tout celà (gratuitement

bien sur !) 

 

 

 

                   .

Mais nous ne sommes pas seuls dans ce cas, les voitures particulières sont aussi bloquées. Nous faisons connaissance de belges voilà 3 heures qu'ils attendent et d'un couple avec leurs 3 enfants d'origine tchétchène et qui habite à Trévoux dans l'Ain : voilà 2 jours qu'ils sont bloqués : ils ont du retourner (avec d'autres) dans les ambassades des pays respectifs à Varsovie pour récupérer ce fameux papier. Une histoire de fou !!!


Mais nous, nous sommes 31 et pas question de faire demi tour !

Les gens sont calmes malgré la chaleur et la tension que l'on sent chez les fonctionnaires biélos car les douaniers ne sont pas d'accord avec leurs collègues des transports qui ne veulent rien savoir !!! et plusieurs viennent nous voir et nous font dire par les traducteurs qu'ils sont désolés de cet accueil qui nous est fait par leur pays . Je pense qu'ils étaient sincères et leur supérieur est resté avec le conducteur pour faire comprendre aux autres fonctionnaires que ce n'était pas correct .

    
La valse des portables entre la France, la guide qui elle attendait au resto à Brest, les fax entre les Ambassades, les Ministères aussi bien à Minsk qu'à Paris il a fallu 6 h 30 pour que le conducteur retrouve son passeport et que nous soyons "libérés" !!!

 


                                                  +                                    


ET bien il a quand même fallu l'intervention du Ministère des transports français pour que nous puissions repartir .... et le papier à quand même couté la bagatelle de 250 euros .....31 français et un bus ... retenus à la frontière biélorusse ...ça fait désordre !!!!

 

 

 


Enfin !! Nous sommes en Bielorussie et il est environ 18 h.

 

 Je constate que la queue de l'autre coté de la route (sens Bièlo/Pologne) est importante. Il n'y a que des voitures particulières, pas de camions, pas de bus ...

 



Nous nous dirigeons vers BREST/LISTOPK . Ville connue pour les pourparlers de 14/18, elle a subi de nombreux assauts durant toutes les guerres.

 

La ville compte 170 000 habitants et elle possède une très belle forteresse ...que nous ne verrons pas !

Nous sommes un peu perdus .

 

 

 

Bernard a des soucis pour retrouver son calme et sa route malgré le guidage par téléphone de notre guide qui elle n'a pas bougée d'un iota et nous attends "tranquillement " au restaurant....Question efficacité on fait mieux !!!!

La ville a l'air assez agréable, les rues sont propres. Il y a un grand plan d'eau où une compétition d'aviron doit avoir lieu.  Nous découvrons l'emblème du pays ...une cigogne ... pour des alsaciens ils sont en pays de connaissance !

 


 

Nous trouvons enfin le restaurant où nous aurions dû déjeuner. Et bien on vas manger dans le car.... nos estomacs ont très faim et  MINSK est encore à 345 kms !

Christelle va chercher notre guide que nous appelerons "Nathalie"

Et les voilà avec des sacs , le restaurateur nous as mis dedans ...et bien ...ce que nous aurions dû manger à midi !!!!! Faute de mieux ... et quand on a bien faim ..

.

 

 

 Bernard et Christelle qui sont toujours très bien équipés nous sortent torchons, sopalin, enfin tout ce qu'il faut pour "faire la dinette" dans le car et éviter de salir.

 

 Ah ! le repas n'est pas de la haute gastronomie. Notre cure de concombres commence, escalope de poulet froide, pommes de terre et un fruit. Enfin nous sommes nourris !!!

 

 

Nous prenons une bonne partie de rigolade car depuis ce matin nous étions un peu stressés ! Je fais le service des poubelles pendant que Bernard (le mien) range le fond du car où nous avions mis toutes les victuailles un peu grasses d'ailleurs.

 

 

 

La route est très bonne, le car vas allégrement vers MINSK. Nathalie nous fait un petit discours auquel nous ne faisons pas trop attention .

Peu de circulation quelques voitures noires 4 x 4 que nous aurons l'occassion de rencontrer durant tout notre voyage. A un moment une voiture de police tout girophare allumé se plante devant le bus, pas fière "le" Bernard !!! mais non ils sont repartis comme ils sont venus.

 



Cette heure tardive nous permet d'admirer un superbe coucher de soleil sur la campagne biélorusse et oui il fait encore jour, c'est encore le temps des nuits blanches et même là on s'aperçoit de se phénomène .

La Biélorussie est un pays d'Europe de l'Est, faisant partie de la CEI. Ancienne république soviètique elle était appelé la Russie blanche. 10 000 000 habitants peuplent ce pays très indutriel (machines agricoles, poids lourds, textile ).Sa capitale est MINSK, située à 690 kms de Moscou et à ...2310 kms de Paris !

Le trajet se déroule sans incident mais la nuit est là lorsque nous abordons les premiers quartiers de Minsk .

 

 Notre guide ne connait pas l'endroit ... meilleur solution ...un TAXI !

 

 

 

 Effectivement Christelle et notre ...boulet russe, saute dans un taxi et ce brave chauffeur guide le car jusqu'à l'hotel "Bielorusse" ...on fait simple !!! Pour le trouver nous sommes passé au milieu de travaux d'aménagement de voirie impressionnants : la ville est toute en travaux !!!

Nous sommes accueillis chaleureusement par le personnel de l'hôtel qui nous sert de suite notre dîner qui d'ailleurs est bon et le cadre sympathique.

Nous ne trainons pas car la journée a été stressante, nous montons donc prendre possession de nos chambres. Mais là nous avons des gardes à tous les étages !! avec nos noms et nos numéro de chambres et bien sure à la réception nos passeports sont une nouvelle fois passé au crible et conservés ..au chaud !

La chambre est très correcte, toujours pas de clim mais nous pouvons ouvrir la fenêtre sans soucis..... mais c'était sans compter sans la discothèque plantée au pied de l'hôtel. Et bien de la musique ...en veux-tu en voilà et pas dans mes gouts !!! donc fenêtres fermées , tant pis un peu chaud !!!

 


Demain encore une rude journée et une nouvelle frontière a passer ... pour arriver à MOSCOU

 

                              §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

L'HOTEL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Cliquez ici ...................



03/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres