CAPUCINE

CAPUCINE

AU FIL DU DANUBE : ORJAHOVO (Bulgarie)



 

 Au fil du Danube 1843.jpg

 


ORJAHOVO (Bulgarie)

 

 

 Au fil du Danube 1799.jpg

 

Aujourd’hui nous sommes en Bulgarie , à force de passer des frontières sans nous en apercevoir nous sommes un peu perdus !

 

 

Ce matin  pas de levée aux aurores, la journée va être calme et nous allons prendre notre temps pour le petit déj.

 

En effet l’excursion du jour est la visite de la capitale bulgare Sofia et ayant suivi les conseils de Monique et de Christelle , nous avons décidé de rester sur le bateau.

 

La route est un peu longue pour se rendre à Sofia ( 200 km) et d’après « mes conseils » …excursion chère et trajet long et fatiguant … donc on reste tranquillement au lit jusqu’à 8 h et le départ pour Sofia des canadiens , des groupes Intermèdes, Art et Vie , etc….


Quel calme au petit déj ! Le soleil commence à briller dans le ciel bulgare.

 

Au fil du Danube 1866.jpg


A première vue nous sommes accostés pas très loin d‘un port industriel, des grues pointes leur flèche au-dessus des arbres. Sur la rive d’en face c’est la Roumanie et nous apercevons des bâtiments . 

Le port où nous sommes amarrés se nomme : ORJAHOVO jusqu’à la lecture du programme j’ignorais l’existence de ce port qui semble capital pour la vie locale.


Après avoir fait les formalités d’usage pour descendre du MS Arosa nous partons à la découverte de cette petite ville. A la descente du bateau un brave Monsieur vends des pots de miel à 8 euros le kg. Je ne sais pas s’il vas faire des affaires !

 

Au fil du Danube 1802.jpg

L’accès à la ville est rudimentaire et la route n’est pas très bonne et s’élève assez rapidement et je commence à souffler un peu ! Continue « Capucine » !!!!

Nous partageons la route avec quelques voitures pas de première jeunesse mais qui roulent ce qui doit être une richesse pour les propriétaires.

 

 Au fil du Danube 1798.jpg

La vue sur le Danube est merveilleuse, le fleuve est calme . Des employés municipaux (ils ont des badges) sont entrain de faucher l’herbe qui empêche de pratiquer les trottoirs. Deux ou trois maisons bordent cette route, et nous arrivons à un carrefour « Le château ou le Centre Ville » … direction le Centre Ville !!!

 

Au fil du Danube 1801.jpg

 

Nous longeons des habitations individuelles pas en très bon état mais leurs propriétaires essaient de « cacher la misère » en décorant et en faisant de jolis potagers.

 

 Au fil du Danube 1860.jpg

Au fil du Danube 1859.jpg

 

 

Il doit y avoir une école tout à côté car nous rencontrons de nombreux jeunes sur les trottoirs qui comme tous les enfants du monde essaient de s’amuser avec surement pas grand-chose. La Bulgarie fait partie de l’UE depuis 2007 mais est le pays le plus pauvre de la communauté.

Nous essayons de pénétrer dans une église mais elle est fermée à clef et ne sachant pas lire le cyrillique et bien tant pis .

 

Au fil du Danube 1812.jpg

 

Nous rencontrons nos amis bressans qui eux sont passés par un autre chemin dans les bois environnants.

 

Au fil du Danube 1820.jpg

Nous découvrons une ville d’un autre âge : les murs des immeubles sont décrépits, les fils électriques pendent le long des poteaux, les rues sont défoncées.

 

 

 

Au fil du Danube 1829.jpg

Il y a des magasins pas très attrayants ,  les clients sont peu nombreux. Les prix sont en leva et je ne veux pas changer de l’argent pour une carte postale ou pour boire un verre … ça iras bien comme cela !

Sur les arbres de nombreux avis de décès sont affichés . Nous arrivons à une école décorée avec une fresque dessinées par les enfants et se petit bout de panneau met un peu de couleur dans cette ville qui semble assez triste.

 

 Au fil du Danube 1816.jpg

 

Les logements de l’ère soviétique sont encore debout mais ont des airs plus que penchés.

Tous les moyens de locomotion sont en fonction dans cette ville un brave paysan avec sa charrette chargée de fourrage et tirée par son cheval passe allégrement les carrefours et les feux rouges …oui, il y en as alors que des jeunes au volant de grosses berlines allemandes klaxonnent pour se faire le passage dans une circulation peu importante mais assez anarchique .

 

Au fil du Danube 1824.jpg

 

Tout près de ‘école se trouve une placette avec un monument  commémoratif . Le style pays de l’Est !

 

Au fil du Danube 1817.jpg

 

Nous nous baladons dans cette ville de 6000 habitants ,  un habitant  vient nous parler dans un très bon français . Il est tout heureux de nous dire qu’il a été prof de français à Sofia !

Bernard retourne au bateau avec nos amis bressans mais moi je continue à mon allure la découverte de cette ville .

 

Je me retrouve vers des bâtiments sur lesquels flottent les drapeaux bulgare, européen et certainement celui de la province dont fait partie la ville. Ce doit être la mairie. Un bus scolaire jaune (style américain) est là garé en pas trop mauvais état, un tracteur bouche le carrefour, des « maçons » sont entrain de construire une maison mais quel boulot …… et c’est l’Europe !

Au fil du Danube 1839.jpg

 

Au fil du Danube 1847.jpg

 

Enfin je continue mon chemin vers la « Maison des Chasseurs » située sur une colline et là je retrouve le gigantisme des monuments russes … soldats brandissant les armes , CCCP gravé dans le mur, une fresque d’une armée, …enfin l’URSS … heureusement il y a le paysage une vue à couper le souffle sur le Danube … magnifique et des roses …rose ! La vraie rose Bulgare …elles sont superbes.

 

Au fil du Danube 1863.jpg

 

Je peine un peu à retrouver mon chemin mais me voilà dans la bonne direction et là je fais connaissance avec une jolie petite biquette blanche qui me fait des courbettes. Elle est adorable !

 Au fil du Danube 1851.jpg

Je descend tranquillement vers le fleuve, les faucheurs sont au repos et le travail n’a pas l’air d’avoir beaucoup avancé …. C’est pas aujourd’hui qu’il sera possible de marcher sur le trottoir .

Me voilà en vue du MS AROSA, il est beau ce bateau ! Notre papy vendeur de miel est toujours là , mais le prix est à la baisse …5 euros !

 

Bernard m’attends à l’entrée donc pas besoin de faire tous les codes pour ouvrir la porte … Retour à la cabine pour se rafraîchir car le temps est au beau fixe .

 

Après l’effort le réconfort, nous nous payons un petit apéro dans le salon bien calme du bateau. Le serveur a l’air plutôt endormi j’ai du le réveiller en lui passant notre commande. Enfin il nous apporte un cocktail sans alcool pour Monsieur et un Mojito, ah pas un aussi bon qu’à Cuba, mais il en a le nom !!!!Nous prenons notre temps et ne sommes pas dérangés par d’autres personne nous sommes maîtres à bord !!!!

 

 

Au fil du Danube 1885.jpg

 

Mais la faim commence à nous titiller l’estomac . Direction le restaurant où sont déjà installés nos amis . La conversation est gaie et nous rigolons de tout et de rien c’est la tranquillité .

Petite promenade digestive sur le pont Soleil où il fait vraiment chaud ! Donc direction la cabine pour la sieste, nous avons décidé de rester à bord, nous allons bien trouvé une occupation . …. Rien faire !!!

 

 Oh ! pour moi la sieste est vite faite et je remonte  vers 15 h faire un petit tour sur le pont mais malgré le soleil l’air est un peu frais. Je vais retrouver Bernard qui lui est a son poste d’observation dans le salon à sa place habituelle entrain de regarder le trafic sur le fleuve et le travail journalier des membres d’équipage.

 

 Au fil du Danube 1890.jpg

 

Il n’y a pas un passager nous sommes tout seul … les serveurs ont même oubliés de desservir notre table où trônent toujours nos verres vides ! Je fais le service … !

 

 Au fil du Danube 1904.jpg

 

Curieuse comme d’habitude je remarque un trafic important de bateaux entre les rives roumaine et bulgare.

Effectivement ce matin j’ai remarqué un panneau « Ferries » et un grand nombre de camions empreintant cette route . Il s’agit d’un système de ferries pour relier la Roumanie à la Bulgarie car il n’y a aucun pont entre la dernière écluse des Portes de Fer et le port très important de Roussé (Bulgarie) ce qui représente environ 350 Km . Ces ferries n’arrêtent pas de la journée et ils passent des camions, des voitures, des cars et du côté roumain les files d’attente semblent être très longues.  . La ville roumaine se nomme Beckett et cette route fluviale est la plus directe de Sofia à la Roumanie, l’Ukraine et d’autres pays.

 

Vers 16 h nous voyons arriver nos copains de voyage… c’est le 4 h. Ils ont joués aux cartes tout l’après midi dans leur cabine… Nous papotons de tout et surtout de …rien !!!

 

Voilà les bus qui sont de retour de Sofia il est 19 h, fatigant nous disent certains passagers … ! Le bateau est à quai jusqu’à minuit, nous avons un spectacle folklorique …. Où vont-ils avoir trouver un groupe , Mystère ????

 

 Au fil du Danube 1903.jpg

 

Notre vendeur de miel est toujours en poste et bien pour récompenser sa ténacité allons donc lui rendre visite ! Nous voilà partis tous les deux . Nous sommes accueillis avec une grande poignée de main et le voilà qui nous fait goûter ses différentes production de ce sympathique liquide doré… je ne suis pas une adepte du miel beaucoup trop sucré pour moi mais je fais un effort et ce monsieur est tellement gentil … et patient que nous lui achetons un pot d’un kg … peut-être un peu moins car il ouvre n’importe lequel des pots pour faire goûter donc à force il doit bien en manquer quelques grammes !!! Mais ce n’est pas bien important et lui au moins s’adapte pour la monnaie au bateau qui amarre suivant la nationalité des passagers.

 

 Au fil du Danube 1905.jpg

 

Après notre bonne action, direction le restaurant où le repas se passe comme d’habitude très bien. Notre serveuse bulgare nous demande notre impression sur la ville… ne nous cachons pas la face !!! C’est pas le top et elle est de notre avis ..;elle habite à Varna le long de la Mer Noire, elle nous fait comprendre que là bas c’est mieux. Peut-être a-t-elle raison ?

 

Nous ne perdons pas de temps a table car je voudrais être en bonne position pour le spectacle … mon adorable mari part en éclaireur …. Et il me trouve une bonne place …juste devant ! J’attends avec impatience ce spectacle !

 Au fil du Danube 1927.jpg

Tout le monde s’ installe dans un bazar….. ..c’est normal… même les derniers veulent être les premiers !!!! Éducation où pas , français où étrangers… c’est toujours pareil !!! Donc je me mets dans ma bulle quand j’entends les mots d’oiseaux, que certains échangent et ce n’est pas des ados …. À 62 ans nous sommes parmi les plus jeunes !!!!

 Au fil du Danube 1917.jpg

Tout l’équipage est là et notre directrice de croisière nous annonce l’arrivée du groupe folklorique local !!!

Au fil du Danube 1938.jpg

Et bien oui dans cette ville d’un autre âge il y a une troupe de jeunes gens, filles et garçons, qui arrive vêtus de costumes traditionnels, la plus jeune à 13 ans et les plus agés 20 ans environ. Leurs costumes sont typiques et très beaux.

Au fil du Danube 1948.jpg

Les jeunes filles sont belles surtout une qui commence le spectacle, une beauté !

Le spectacle vas durer une heure mais j’aurais bien voulu qu’il dure un peu plus longtemps. Les jeunes quittent la scène sous un tonnerre d’applaudissements. Dommage ils n’ont aucun CD ou cassette à vendre mais je suis certaine qu’ils feront leur chemin dans ce domaine . Un très beau moment !

 Au fil du Danube 1961.jpg

Nous rejoignons notre cabine il est pas loin de minuit et le bateau vas bientôt partir le long de la frontière bulgare pour arriver aux aurores à Roussie, de nouveau en Bulgarie .

 

 

   Pour VELIKO TORNOVO cliquez ici



15/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres