CAPUCINE

CAPUCINE

AU FIL DU DANUBE : MUNICH/PASSAU


 

 

 

 

 

 

 

            

 

 

 

 

 

 

Lyon/Munich/Passau (Allemagne)

 

1ère partie

 

 

5 h du matin le réveil sonne…mais je suis réveillée bien avant !

 

C’est aujourd’hui dimanche et c’est un peu dur pour Christelle de se lever pour nous conduire à l’aéroport.

 

 Tout le monde est fin prêt : valises, pochette de voyage à portée de main, et nous voilà partis tous les quatre pour l’Aéroport de Lyon /St Exupéry à environ 45 mns de chez nos enfants. Quel avantage ont les personnes qui habitent tout prêt d’une grande ville !!!.

 

 Le trafic est peu important mais un accident vient de se produire sur l’autre sens de circulation les secours viennent juste d’arriver et la voiture n’est pas … belle à voir …

 

Bernard nous dépose au terminal 2 et nous voilà partis Christelle, mon boulet et moi-même pour un rodéo dans l’aéroport car bien sûr nous n’avons fait que de regarder le billet d’avion, pas la convocation …pour des personnes connaissant le métier ce n’est pas fort !

 

 Mais nous arrivons au terminal 1 où nous attends un assistant (pas très aimable…) qui vas nous conduire à l’enregistrement et c’est reparti dans l’autre sens !!!!

 

Nous sommes 16 clients Philibert. Le premier contact n’est pas des plus agréable mais nous allons bien voir la suite !

 

 Christelle et Bernard nous quittent et nous voilà entrain d’enregistrer nos valises aux comptoirs Lufthansa avec les autres clients Philibert et toujours pas un mot ni même un sourire pourtant j’essaie d’engager la conversation mais rien y fait ! Enfin on verra bien par la suite !

 

Les valises sont enregistrées, maintenant passage au contrôle douanier, bien entendu tout le monde plus où moins « sonne » et nous ne passons pas au travers !

 

Voilà Bernard entrain de quitter ses chaussures, enlever la ceinture, les lunettes enfin c’est presque amusant mais les douaniers ne rigolent pas … et me voilà dans la même situation mais moi j’ai droit à la fouille au corps et pas discret ! en bout de ligne de bagages mais bon ce « petit cinéma » détend l’atmosphère avec nos autres compagnons de voyage enfin du moins certains car deux seront … indécrottables !

 

Et l’attente commence !

 

 " Vol LH2247 à destination de Munich …nous annonce «  la voix » de l’aéroport "

 

 Il est 8 h 55 nous décollons à l’heure, dans 1 h 20 nous serons dans la capitale de la Bavière .

 

 

 L’avion est confortable, un petit ..... tout petit en cas nous est proposé avec boisson à volonté …. Enfin ne soyons pas difficile on vas se « goinfrer » durant 12 jours une petite diète ne feras pas de mal !!!!!

 

A peine au-dessus des nuages que nous commençons notre descente

 

 

.

 

La campagne bavaroise s’étend à nos pieds, le paysage est sympa, le vert et le jaune des champs fait un charmant tableau.

 

 

 

 L’atterrissage se fait sans encombre. Direction la récupération des bagages , nous sommes dans les premiers, nous laissons nos compagnons se débrouiller et partons à la recherche de la sortie … et de l’accompagnateur de « Rivages du Monde » le TO de cette croisière.

 

La pancarte est là, tenue par une jeune femme qui nous accueille avec un charmant sourire . Boyana c’est son prénom ! Ils sont trois accompagnateurs 2 filles et un garçon.

 

Nous sommes conduits au car avec lequel nous allons visiter la ville de Munich puis ensuite direction Passau.

 

Tranquillement nous nous installons à nos places préférées …au fond ! Tout le monde est tassé devant et nous deux à l‘aise …derrière !

 

 Il est pas loin de midi et il commence a y avoir un léger soucis … allons nous déjeuner quelque part ?..... depuis 5 h c’est un peu long !!!

 

Notre car démarre après un comptage en régle de notre accompagnatrice  Les deux autres representants "Rivages du Monde" restent à l'aéroport pour réceptionner d'autres groupes dont des Québécois et je pense à mon amie Monique

 



 

 

 

 

La pluie commence à faire son apparition sur la route entre l’aéroport et l’entrée de Munich (30 Kms environ).

 

 

 

Nous passons tout à côté de l’Aréna fief du Bayern, les voyageurs se demande de quoi il s’agit Capucine un peu tordue ne bronche pas « ils n’ont qu’à chercher ».

 

 

Nous avons récupéré une guide à l’entrée de la ville bavaroise, 3 ème ville d'Allemagne et bien connue pour sa fête de la bière en octobre de chaque année.

 

J’ai visitée plusieurs fois, au volant de mon car, cette ville en même temps que les célèbres châteaux du roi Louis II, le roi fou .

 

 Il tombe des trombes d’eau, impossible de faire les arrêts prévus. La guide nous explique tant bien que mal la ville de Munich et son passé. Elle nous propose de nous conduire aux installations olympiques des JO de 1972 , terrible souvenirs dans la mémoire olympique :Septembre noir et l’attaque contre les sportifs israéliens avec la tuerie qui suivie ! Rien n'a changé je me reconnais parfaitement.

 

 

 

 

Il pleut toujours autant lorsque nous arrivons tout près du centre ville et de la place Marienplatz et ses superbes bâtiments.

 

Aujourd’hui nous ne verrons pas les personnages du clocheton de horloge sonner midi car voilà déjà longtemps que l’heure du repas est passée .

 

 

 Cliché d'il y a .........

 La guide nous propose d’aller jusque sur la place pour acheter des sandwiches car aucun arrêt n’est prévu entre Munich et Passau vu les conditions de circulation dues aux trombes d’eaux tombants dans la région .

 

Donc si on veut manger et bien casse croute dans le car ! Pour nous c’est pas un souci car nous sommes habitués mais certains rouspètent un peu. Le conducteur possède des bouteilles d’eau donc pas de problème … le seul c’est d’aller sur la place !!! Mais comme la faim fait sortir le loup du bois, nous voilà tous partis chercher des victuailles.

 Une fois les emplettes faites nous revenons au car dégoulinants d’eau .

 

 

 

 Et là départ pour Passau .

 

Munich et bien je n’avais déjà pas tellement aimé cette ville mais là c’est la catastrophe …pourvu que la suite soit ensoleillée !!!!!!!

 

 

2 ème partie

 

 

 

 

En arrivant à Passau nous découvrons ce fleuve mythique, le Danube .

 

De nombreux bateaux sont amarrés aux quais en centre ville mais le notre est accosté à l’extérieur de la ville.

 

Passau est située sur le Danube à la confluence de la rivière l’Inn qui arrive d’Autriche et qui passe par Innsbruck .

 

 

 Passau possède une très belle et imposante cathédrale St Etienne. La ville est la dernière ville allemande avant la frontière autrichienne et se situe dans la province de Bavière. On la surnomme la « Venise bavaroise » ……..

 

 


Voilà notre bateau, le MS/AROSA RIVA, avec sa rose rouge peinte sur la proue.

 

 

Nous identifions nos valises et le personnel de bord vas se charger de nous les livrer dans nos cabines .

 

L’accueil est fort agréable.

 

 

Un charmant membre de l’équipage nous accueille, en offrant une magnifique rose rouge à chaque passagère et les autres membres de l’équipage nous font une haie d’honneur en nous dirigeant vers nos cabines.

 

 

 

 

 

Notre cabine est la 120 au pont Principal, tout en bas au ras des flots, au milieu du bateau.

 

Nous angoissons un peu car ayant l’habitude des grosses unités et des cabines balcon comment allons nous supporter le confinement ?

 

 

Nous entrons dans notre résidence de 12 jours et sommes agréablement surpris.

 

 

 

 

 

 

La déco est sympa, un grand lit, un bureau avec miroir, des placards dans l’entrée, un fauteuil et un grand sofa juste sous la fenêtre et là effectivement nous sommes …à portée de main du Danube !

 

 

La salle de bain est fonctionnelle, un peu étroite pour Bernard mais ce n’est pas un drame. Les rangements sont fait de petits casiers sur la droite du lavabo qui s’avéreront très pratiques.

 

 

 


Sur le lit sont déposés chacun notre carte/clef, un mot de notre femme de chambre qui est Philippine, le programme de la fin de journée et il est un peu chargé.


Nous sommes conviés a une collation au Lounge Bar et comme nous avons quand même un petit creux et pour …certain ..un grand creux nous décidons d’aller de suite nous restaurer.

 

Les bagages arrivent entre temps. Les rangements se feront plus tard !

 

Nous découvrons un sympathique buffet de douceurs salées et sucrées avec boissons chaudes ou froides à volonté servies par du personnel en gants blancs !

 

L’accueil est des plus attentionné. Nous nous installons dans le salon très lumineux (je vous parlerai des parties communes au fur et à mesure de mon récit) et quatre personnes du groupe viennent se joindre à nous. Elles sont d’Oyonnax.. Les douceurs sont excellentes, ça commence bien ! Bernard commence à reprendre espoir.... il a bouché un petit trou à son estomac !!!!!

 

Nous retournons, après cette prise de contact, à notre cabine et nos voisins de …salon sont nos voisins de cabines. Rendez vous est pris pour 19 h 15 pour la réunion d’information, pour les règles de sécurité et pour la vente des excursions.

 

 Les rangements mis à notre disposition sont impeccables, tout est en ordre nous pouvons un peu souffler car la fatigue commence à se faire sentir .

 

Comme nous le précise notre programme nous retournons au Lounge Bar et là il y a beaucoup de monde.

 

 

Nous retrouvons nos bressans qui se posent pas mal de questions au sujet des excursions qui vont nous être présentées par Rivages du Monde.

 

 

Mais auparavant nous faisons connaissance avec notre directrice de croisières Vanessa ainsi que de nos quatre accompagnateurs , tous très jeunes de nationalité serbe et parlant un français sans aucun accent. Nous retrouvons Bojana, Miloch, Marina et Pierre.

 

Elle nous donne des consignes de sécurité et nous précise que les gilets de sauvetage sont dans la penderie de la cabine , ça nous l’avions remarqué  juste en dessous du coffre fort !

 

Nous écoutons d’une oreille un peu distraite …je sais ce n’est pas bien mais une fois dans le Danube je ne suis pas certaine que nous résisterions longtemps … enfin l’espoir fait vivre et il faut y croire !!!!

 


Tous les soirs nous aurons un programme avec les diverses informations de la prochaine journée.

 

 

 

 

 

 

 

Et voilà le moment cruciale : la vente des excursions . Il faut préciser que certains jours d’escale une excursion est comprise au programme : Vienne, Bratislava, Budapest, Belgrade, Bucarest.

 

 

J’ai décidé que nous nous débrouillerions seuls sauf l’après midi à Budapest où je veux découvrir certains endroits sans stresser donc nous nous inscrivons pour « Budapest insolite » et je vais faire l’excursion à Veliko Tornovo, l’ancienne capitale de la Bulgarie. Bernard ne veut pas venir .

 

 


Nous réglons nos excursions en CB à Rivages du Monde et le reste des frais engagés sur le bateau seront débités en fin de croisière pour le compte de MS Arosa. Personnellement j’ai tout compris : comme pour toutes les croisières c’est la carte cabine qui sert de carte de paiement .

 

Il faut seulement ne pas oublier pour sortir du bateau de prendre une carte spécifique de sortie qui nous sert de pièce d’identité car nos CI ou passeport nous ont été demandés lors de l’embarquement et surtout penser à la donner à notre retour sur le bateau pour informer que nous sommes bien à bord.

 

 

Mais le principal arrive … le DINER et nous avons faim !!!!

 

Nous avons décidé de faire table commune avec Liliane, oui 2 sur la même table, Louis, Roger et Lisa donc une bonne tablée de 6 tout à côté d’une baie vitrée et à l’arrière du bateau .

 

 

 

Impeccable ! Les repas sont servis sous forme de buffet et nous avons sur la table joliment dressée le menu indiquant les divers plats proposés et la carte des vins (en sus). Une carafe d’eau minérale plate ou gazeuse, à volonté, est comprise dans le prix.

 

 

 

 

 

 

Ce soir « Soirée Bavaroise « , pour moi ce sera : velouté aux poireaux, rôti de porc à la bière (découpé par le cuisinier sous vos yeux) des légumes variés, la découverte de Bernard … un plateau de fromages français incroyable , et en dessert des crêpes faites à votre demande par un charmant jeune homme .

Nous voilà enfin rassasiés !

 

 

 

 

 

Nous allons directement à notre cabine car nous sommes fatigués et le bateau ne lèvera l’ancre que vers minuit au lieu de 22 h … le courant du fleuve étant très fort nous mettrons moins de temps pour arriver à LINZ en Autriche, notre prochaine escale .

 

Nous regardons un peu la TV (TV5 ou France 24) et bien entendu le Danube qui, il est vrai assez tourmenté .

 

A demain !

 

Navigation vers LINZ cliquez ici



14/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres