CAPUCINE

CAPUCINE

AU FIL DU DANUBE : LINZ (AUTRICHE)


 

 

 

 

 

 

 

 


LINZ (Autriche)

 

 

Cette nuit j’ai été réveillé par des bruits inconnus.

Bien sur tout de suite debout Capucine avec Canon a portée de main. Je soulève le rideau et j’ai devant moi un mur à 10 cms de la fenêtre !!!

C’est quoi ? Et bien je viens de découvrir que sur le Danube il y a des écluses … et oui j’ai lu l’histoire des fameuses écluses Serbos/Roumaines où nous allons passer mais j’ignorais l’existence de très nombreuses écluses sur ce fleuve. Nous sommes donc entrain de passer une des trois écluses se trouvant sur notre parcours Passau/Linz.

Un avant goût de mon rêve … le Canal de Panama en miniature !!!

 

Je retourne donc me coucher et me rendors facilement. Le bateau ne bouge absolument pas et pourtant le fleuve est un peu agité.

 

Ce matin nous avons tout notre temps puisque nous allons faire une visite de Linz tous les deux .


8 h debout !

Mais là ! Le noir complet …. Nous sommes arrivés à Linz et le quai d’appontage nous bouche toute la fenêtre … pas très amusant cette situation. Mais je ne comprends pas car notre cabine est à bâbord et là …mystère !!! Je vais vous donner la réponse que j’ai solutionnée le lendemain à Melk … le bateau fait toujours un demi tour pour se mettre à contre courant donc étant à bâbord nous nous retrouvons …à tribord ! A retenir pour une prochaine fois ! Mais nous n’allons pas être perturbés !

 

 

 


Nous partons prendre notre petit déjeuner au restaurant. Le buffet est encore pantagruélique .

 

 

 

Bernard est aux anges. Moi je me « paie » de petits extras : œuf coque, charcuterie , saumon enfin c’est les vacances !!!

 

Nous sommes peu nombreux car beaucoup de croisiéristes sont partis en excursion à Salzbourg (nous connaissons déjà) et en Tchéquie pour les villes d’Arts de Bohême. Ils sont partis à 8 h et ne reviendront qu’à 17 h donc à nous l’Arosa Riva.

 

 

Nous allons visiter un peu le bateau et nous montons sur le Pont Soleil. De gros nuages sont amoncelés au-dessus de la ville et le pont est trempé .

Nous décidons de partir de suite pour notre visite de Linz où j’ai couché une fois mais jamais visité. Nous sommes à 500 m du centre ville juste en face de l’hôtel où Christelle descendait avec ses groupes.

Nous récupérons notre carte de sortie et hop direction le centre de cette ville autrichienne construite sur les deux rives du Danube, d’environ 200 000 habitants. Trois ponts enjambent le fleuves pour relier les deux quartiers de la ville : le moderne et ..l’ancien où nous nous rendons .

Nous longeons un grand parc où les autrichiens se promènent, font leur jogging et où une fête est entrain de se monter.

 

Nous nous dirigeons après avoir traversé une artère assez importante et longé un Musée nous arrivons à la Hautplatz qui est déjà très animée . Nous retrouvons nos 4 voisins de table qui nous emboîtent le pas.

 

 

 

 


L’ensemble est intéressant avec des maisons aux couleurs douces (rose, jaune) et en son milieu une immense colonne se dresse : la colonne de la Trinité dans beaucoup de villes autrichiennes il y a ce genre de colonne de style baroque qui rappelle qu’en 1723 les villes ont échappées à la peste d’où son nom, aussi, de colonne de la peste .

 

 

 

 

 

 

Nous flânons dans les rues, nous découvrons le Lindhaus, le siège du gouvernement provincial que nous traversons.

 

 

 

Les rues sont animées. Nous découvrons qu’il y a un nombre important d’églises dans cette ville. Nous pénétrons dans la Alter Dom ou ancienne Cathédrale. De style baroque, sa façade est très épurée mais l’intérieur est vraiment fait de stucs, colonnes de marbre rose et les stalles sont très ouvragés. C’est d’une grande richesse.

 

 


 

Nous ne sommes plus que tous les deux et nous rejoignons la place, nous nous installons sur un banc et profitons  du soleil qui perce un peu les nuages.

 

 

 

Nous décidons de retourner au bateau

 


 
Je vais jusque sur le pont pour prendre une vue du bateau et de ce sacré fleuve qui pour le moment je n’ai vu que d
e ma fenêtre du bateau. Il est large et la navigation est calme.

 

 

 

 

Nous rentrons en flânant le long des quais du Danube et la pluie fait son apparition.

 

 

Nous rendons notre carte car ce soir nous resterons sur le bateau.

Direction notre cabine, notre femme de chambre est passée par là…tout est nickel ! Serviettes changées , tout est parfait !


Maintenant notre estomac a faim … vite le buffet ! Aux yeux de Bernard il est moins copieux que le soir , et les fromages sont de qualité moins grande … et bien oui c’est des fromages allemands, autrichiens enfin pas nos camemberts, ni notre roquefort ! Mais soyez tranquille nous n’allons pas mourir de faim il y a quand même de quoi se nourrir !

 

 

 

Nous allons passé notre après- midi sur le bateau. J’ai prévu de la lecture car les animations sont complètement inexistantes  et j’ai acheté une super carte  à la réception où tout le parcours du Danube est tracé.

 

Vous allez découvrir le MS/AROSA RIVA en même temps que moi !

 

Le MS/AROSA RIVA fait parti d'une flotte de 4 bateaux les plus anciens datent de

2002 (Bella et Donna), le MIA date de 2003 et le RIVA de 2004. Ils sortent des chantiers Neptun à Warnemunde en Allemagne.

 






AROSA est une compagnie Allemande et Rivages du Monde est un TO français qui affréte des bateaux fluviaux un peu partout dans le Monde  dont avec AROSA sur le Danube. Ils revendent leurs croisières à des autocaristes,  des agences tel  Art et Vie, Intermèdes. La majorité de la clientèle est relativement âgée et la catégorie socio professionnelle la plus représentée est l'Education Nationale donc nous faisions un peu exception par notre âge, nous étions parmi les plus jeunes !!!!

 Le "mélange" avec pas mal de voyageurs était pour ainsi dire presque impossible, heureusement tous n'étaient pas .... !!!!!!  Nos autres compagnons de voyage étaient des canadiens du Québec ... une pensée à mon  amie Monique !!! et des brésiliens plutôt des brésiliennes qui étaient charmantes mais qui avaient un débit de paroles digne de celui du Danube !  

 

Revenons à notre bateau : 124,50 m de long, 14,50 m de large, 3 ponts et 100 cabines doubles d'environ 15 m2, certaines avec fenêtres ouvrantes.

242 passagers peuvent être transportés. Nous n'étions que 140 environ donc parfaitement à l'aise.

 

 

 

 

 

 

Les membres d'équipage étaient au nombre de 48 et Rivages du Monde avait 6 personnel parlant tous français.

 

Nous voilà donc parti à la découverte du bateau.  Notre cabine est au pont Principal , donc au niveau de l'eau , au Pont Supérieur se trouve les cabines avec fenêtre ouvrante.

 

 

Sur le Pont Panorama c'est là que se trouve la vie du bateau avec sa réception , l'espace beauté avec sauna et hammmam , la salle de sport, la boutique, une petite bibliothèque, différents bars, le grand salon et le restaurant avec une grande terrasse où par beau temps vous pouvez vous restaurer. A ce pont il y a également 6  cabines.  

 






Sur le Pont Soleil , c'est de là que le bateau est commandé. Une piscine est à la disposition des croisièristes et ils peuvent se prélasser sur les chaises longues sous d'imposants parasols en regardant certains passagers jouer aux échecs géants ou au palet ou en admirant les merveilleux paysages traversés.  Ce pont fut mon endroit préféré avec mon ami Canon !

 

 

 

 

 

 

 

Voilà l'endroit où nous avons passé 12 jours superbes . 

Le temps passe quand même assez vite et après notre visite du bateau nous allons au bar  car ...devinez.... la collation de 16 h est en place ! Pensez donc mon gentil boulet veut bien rater la visite d'une église mais surtout pas le " 4 h..." . 

 

 

 

Il y a plusieurs sortes de gâteaux et vous avez à volonté café, thé (de toute variétés) lait... enfin juste ce qu'il faut pour réconforter mon époux ! et attendre tranquillement le Cocktail de bienvenue suivie du dîner du même nom.

 

Nous retrouvons nos bressans qui eux ont fait une longue sieste et une partie de cartes.... ni Bernard, ni Capucine ne savent jouer aux cartes !!!! donc pas question de nous trouver comme partenaires ! Nous papotons de tout et de rien. Nous leur parlons de nos voyages ... vous me connaissez ..un peu !!! là c'est le "gros débit" !!!!!!!

Les excursions reviennent vers 17 h 30 et là le salon s'anime avec l'arrivée de nos amies brésiliennes.

 

Nous allons faire un brin de toilette pour faire honneur à l'équipage qui vas nous êtes présenté.

Notre cabine est toujours dans le ...noir. Nous allumons la TV sur France 4 .. baff !!! on ne vas pas se prendre la tête avec les infos .

Le pot de bienvenue est prévu à 19 h 30 ... et bien à 19 h 15 tout le monde est déjà au salon, et bien nous n'avons que deux places juste à côté de la scène !

Tout le monde est sur son "31" ... perso nous avons fait un effort mais pas au point de se mettre en "mode sapin de Noël" .

 


 

Et voilà notre directrice de croisière Vanessa qui nous souhaite la bienvenue et commence l'égrenage des noms et des nationalités des gens qui travaillent, enfin du moins les cadres, sur le bateau . La traduction se fait en anglais et en français. Il y a des bulgares, des tchèques, des serbes, des allemands, des hongrois , ils sont gouvernante, chef cuisinier, chef de rang, DJ, et notre Commandant  est ukrainien.

 

 

 

L'équipe de Rivages du Monde est elle aussi présente et le jeune Miloch fait "un tabac" auprès de nos amis du Québec avec lequel ils ont du faire leur excursion. Nous accueillons également une conférencière française mais habitant à Budapest.

 Nous buvons le champagne ...enfin pas le Pommery en vente sur le bateau, un autre de moins bonne ...qualité et grignotons quelques petits fours qui comme d'habitude ont un goût de "trop peu".

 

 

 

 

Le Commandant nous invite à passer à table et tout le monde se dirige vers le restaurant .... et là le drame !!!! 4 personnes décident de changer de table (car aucune table n'est normalement attribuée) et là c'est la catastrophe ils prennent une table réservée... oui il y a partout des passes droit, au groupe Intermède ... pas facile la clientèle de ce TO du moins sur ce voyage et même entre gens "soi disant " civilisés et éduqués" les mots et les phrases méchantes voir plus, fusent.

 Nous gardons notre table et notre gentille serveuse slovaque, Catherina qui a déjà compris que nous sommes là pour rigoler et non pour se prendre la tête ! et avec Roger l'ambiance est au beau fixe !

 

 

 

Ce soir nous sommes servi à table sauf pour ...le fromage et les desserts ! et ci-dessus vous avez le menu.

 

 

 

Tout est excellent ! le service est impeccable et la bonne humeur règne. Nos voisins  commandent du vin autrichien et le trouvent pas très bon ! 

A la fin du repas nous retournons à notre cabine et elle a été préparée pour la nuit. nous avons également le programme de demain et "Arosa-actualités" les dernières nouvelles du jour mondiales, françaises, sportives en français .  

 

 

Le bateau est toujours a quai et tous les soirs nous aurons deux heures de décalage avec l'horaire prévu .... le Danube est limite en crue et le courant est très important donc les bateaux naviguant dans le sens du courant vont beaucoup plus vite que prévu. 

 

Au moment du départ de Linz, je monte sur le pont Soleil, je peux admirer la ville illuminée avec ses ponts et surtout les 2 musées de construction moderne qui changent de couleur : bleu, vert, rouge.

 

 

 

Voilà notre deuxième journée de terminée ... si tous les jours sont comme celui- ci il n'y aura rien à redire !

 

 

 

 
Navigation vers Melk et la Wachau , Cliquez ici



16/06/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres